Les atouts du chocolat

Tout le monde a déjà entendu que le chocolat aurait quelques bénéfices pour la santé mais est-ce vrai ? Et d’où ces bénéfices proviennent-ils ? Je vous propose un bref tour d’horizon sur le chocolat et ses vertus.

En réalité, c’est plutôt au cacao qu’on loue des bénéfices thérapeutiques. Les fèves de cacao sont les graines du cacaoyer, celles-ci sont utilisées pour la fabrication du chocolat.

Il faut savoir que le cacao contient plus de 800 molécules.

 

Un peu d’histoire


Il fut un temps où les Mayas et les Aztèques (civilisations d’Amérique centrale) utilisaient déjà le cacao pour ses vertus médicinales contre les morsures de serpents ou pour le tonus sexuel (qu’il ne possède pas).

En 1879, Rodolphe Lindt déposa un brevet pour la recette du chocolat fondant.

Le chocolat était offert comme présent de luxe et comme médicament. Il était, et c’est toujours d’actualité, incriminé dans la prise de poids, l’apparition de boutons, comme aliment constipant et mauvais pour le foie.

 

Les principales vertus et méfaits du chocolat


Les propriétés suivantes sont établies sur une consommation quotidienne de 30 grammes et avec un fort pourcentage en teneur de cacao (minimum 70%).

 

  • Antioxydant

Il prévient le vieillissement de la peau et d’autres tissus sous l’action des flavonoïdes qui dégradent plus lentement et piègent mieux les radicaux libres. Ces derniers sont nocifs pour l’organisme par leur pouvoir de dénaturer les chaînes des électrons.

 

  • Protège les fonctions cognitives

Cette vertu est associée aux flavonols qu’il contient. De plus, sa teneur en théobromine et en théophylline booste l’action du cerveau.

 

  • Améliore l’humeur et réduit le niveau de stress

Deux composés, qui sont la théobromine (encore) et le magnésium, augmentent les effets de la sérotonine, qui est directement liée au bien-être. Le précurseur de la sérotonine est le tryptophane, qui est un acide aminé présent en majorité dans l’avocat, l’œuf, la dinde, les germes de blé, …

Le chocolat donne la joie de vivre et nous l’avons déjà toutes et tous testé !

 

  • Améliore la mémoire

Le flavonol s’occupe d’accentuer le flux sanguin dans l’hippocampe, région fondamentale dans l’acquisition des faits récents.

 

  • Améliore la circulation sanguine et diminue l’hypertension artérielle

L’épicatéchine contenu dans le cacao dilate les vaisseaux sanguins et diminue la consommation d’oxygène par les cellules.

 

  • Améliore le sommeil

Le cacao contient du magnésium qui est essentiel dans la fonction de cofacteur de centaines de réactions enzymatiques.

 

  • Exerce un effet antitussif et anti-inflammatoire

 

  • Peut favoriser les diarrhées

La théobromine perturbe les ondes péristaltiques, ce qui augmente l’action des contractions musculaires autour du tube digestif.


 

Finalement, le chocolat ne possède pas d’effet aphrodisiaque. Bien que la phényléthylamine qu’il contient en petite quantité possède des vertus aphrodisiaques, il faudrait en manger 1’000kg pour obtenir des effets. L’idée autour de la prise de poids deviendrait alors plus qu’une vérité.

La relation au chocolat n’est pas médicale car il ne provoque ni manque, ni accoutumance. En revanche, le sucre ajouté dans le chocolat en dessous de 100% de cacao joue certainement un rôle dans le circuit de récompense, et donc d’addiction. Le lien face à cette envie d’en consommer serait plus d’ordre émotionnel.

Pour conclure, le cacao possède pleins d’atouts pour notre santé physique et émotionnelle. Consommez-en donc régulièrement en quantité raisonnable sous forme de chocolat hautement dosé en cacao.

Vous pouvez déculpabiliser en mangeant votre carré de chocolat noir au goûter.

Suivez-moi

@fd1coaching

@fd1coaching

contact@fd1coaching.com

+41 79 612 80 06